Adieu trains Corail, bonjour Régiolis!

La Région investit 206,3 millions d'euros pour acquérir 16 nouveaux trains. Ils seront affectés sur la ligne Paris-Dijon-Lyon, la plus importante en termes de trafic sur la région.

Après 40 ans de bons et loyaux services, les trains Corail seront prochainement remplacés.  La Région Bourgogne-Franche-Comté a validé la commande de 16 nouvelles rames Régiolis auprès de la société Alstom. « Financièrement, c’est sans doute la décision la plus lourde que nous avons à prendre de notre mandat », indiquait Marie-Guite Dufay lors du vote à l’assemblée plénière du 29 mars 2019. Le montant s’élève à un peu plus de 206 millions d’euros. « Ces rames sont destinées à remplacer les trains Corail réalisant les longs parcours entre Paris – Dijon – Lyon, complète Michel Neugnot. Une ligne qui draine 60 % du trafic de Bourgogne-Franche-Comté. » Composée de six voitures, chaque rame sera en capacité d’embarquer 355 passagers assis. Et surtout, chacune d’entre-elle  bénéficiera d’un haut niveau de confort, avec des aménagements intérieurs type « Intercité ». La livraison est prévue entre mi 2021 et mi 2022 : « C’est une commande très importante pour nous, s’est félicité Jean-Baptiste Eyméoud, président d’Alstom France. Elle vient enrichir notre gamme de trains régionaux et intercités. Et elle conforte nos sites de production. Nous n’avions plus de visibilité au-delà de 2020. » Une excellente nouvelle pour les 708 salariés du site Alstom du Creusot (71), qui fabriquent les bogies, et des 280 autres d’Ornans (25), constructeurs des moteurs.

La SNCF promet une meilleure régularité
Du côté de la SNCF, on se réjouit également de ce renouvellement du matériel, qui va concourir à une meilleure performance : « On a l’expérience depuis 4 ans de l’utilisation des Régiolis d’Alstom, rappelle Eric Cinotti, directeur régional SNCF mobilités TER Bourgogne-Franche-Comté. C’est évidemment bénéfique pour le client, en termes de confort. Mais aussi en termes de régularité. Sur la ligne Besançon-Dijon, nous sommes passés de 88 % à 93 % de régularité* depuis l’introduction des Régiolis en décembre 2017. » Fin  2022, il ne restera donc plus que 56 voitures Corail en circulation en Bourgogne-Franche-Comté, contre 174  aujourd'hui : « Elles seront, elles  aussi, remplacées, assure Michel Neugnot, mais elles doivent faire l'objet d'une négociation entre notre Région et celle d'Île-de-France, puisqu'il s'agit de la ligne qui relie le nord de l'Yonne à la région parisienne. »

*Régularité : un train est considéré « à l'heure » lorsqu'il ne dépasse pas 5 minutes de retard sur l'horaire prévu.

    Les 16 nouveaux trains Régiolis :

    • Gamme Coradia Polyvalent de 110 m de long, à 6 voitures
    • 355 places assises et jusqu’à une capacité de 620 places avec des personnes debout
    • Motorisation électrique
    • Vitesse : 160 km/h
    • Confort : prises électriques, liseuses, climatisation douce, sièges type « Intercités » à haut niveau de confort, trois toilettes par rame dont une pour les personnes à mobilité réduite selon la nouvelle norme STI PMR 2014, 2 portesvélos multifonctions aux extrémités de la rame…
    • Livraison : entre mi  2021 et mi 2022
    • Montant : 206,3 millions d’euros
    Présentation des différentes solutions pour acquérir de titres de transport TER par Michel Neugnot, 1er vice-président de la Région, et Eric Cinotti, Directeur régional SNCF Mobilités, mercredi 17 juillet 2019 - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté / David Cesbron

    Achat des billets de train : à chaque besoin, sa solution

    Lire l'article
    22 juil 2019
    Mobigo - Crédit photo David Cesbron

    Transports scolaires : les inscriptions sont ouvertes

    Lire l'article
    22 mai 2019
    L'abri de Seurre  peut accueillir 8 vélos.

    Un abri pour mon vélo près de la gare

    Lire l'article
    11 avr 2019
    Toute l'actualité
    Article du 23/05/2019 09:01, modifié le 24/05/2019 12:38

    Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

    Nous contacter